Des insectes comestibles pour protéger la planète… Une solution écologique ?

Au Comptoir de l’Authie venez essayer de manger des insectes comestibles. L’objectif ? Manger de manière écologique…  Surprenant mais bien réel. 

C’est bien connu, l’alimentation est l’une des grandes causes de la pollution liée aux activités humaines. La production de viande suite à l’élevage et la production d’alcool sont les principaux émetteurs de gaz à effet de serre. Pour palier à ces risques majeurs, des entreprises se lancent dans un marché en pleine croissance, il s’agit de l’élevage d’insectes comestibles.

En revanche, des scientifiques et de nouvelles entreprises démontrent qu’il y a un moyen de contourner cette fatalité… Bien que nous mangions trop de sucre, trop de viande et pas assez de légumes. Une forme de nutrition pas si nouvelle que ça est en train d’envahir le marché français.

Pour agir sur notre mode d’alimentation, une idée commence à faire son chemin un peu partout (dans les restaurants, chez les écologistes, et même dans les entreprises) : la consommation d’insectes. Et si on mangeait des insectes pour manger plus écolo ? Ne partez pas tout de suite, on a fait le test pour vous ! Vous allez être surpris.

Pour ma part la barrière psychologique est présente donc pas facile de se lancer dans le grand bain. Quant à mes collègues c’est sans aucune crainte qu’ils goûtent… Je suis donc obligé d’y aller aussi, malheureusement.

Puis finalement ce n’est pas si terrible que ça en avait l’air, c’est même loin d’être désagréable puisque le goût est très semblable à un gâteau apéritif. J’en profite donc pour rappeler que ces insectes comestibles et séchés sont excellents pour un apéro entre amis ! A retrouver ici ou en dans notre magasin.

Les insectes comestibles : une source de protéines alternative et écologique ?

Cette méthode de consommation en plus d’être respectueuse de l’environnement possède plusieurs autres points positifs. Ils sont très pratiques à conserver, jusqu’a plus d’une année s’ils sont mis à l’abris de la lumière et de l’humidité. Ils sont également utiles pour les animaux pendant l’hiver qui ont besoin d’un apport nutritionnel important.

Autre bon point et pas des moindres, leur apport en protéines est absolument exceptionnel jusqu’à 65% selon le type d’insecte et la saveur…

Ce qui rend écologique l’entomophagie (fait que l’homme mange des insectes) c’est la participation au maintien de la biodiversité. En effet, plusieurs études l’ont démontré. Au Malawi, la récolte et la consommation contrôlée d’une espèce de chenille ont permis le maintien de leur arbre et à la préservation de l’espèce.

Une pratique ancestrale : depuis quand ?

La consommation d’insectes comestibles n’est pas une nouvelle pratique et encore moins en France. Des historiens ont retrouvé des traces de cette pratique et ce depuis l’Antiquité. Or, des peintures datant de 30 000 ans retrouvés en Espagne mettant en scène des hommes consommant des abeilles sauvages. Le coran et la bible en faisaient même l’éloge. Enfin, au 18ème siècle la consommation de certaines espèces avait des vertus médicinales. Au Moyen-Age, en France, manger des larves de ténébrion meunier était fréquent.

Une solution pour faire face à la surpopulation ?

Les organisations gouvernementales et non gouvernementales sont d’accord sur le fait que notre planète connaitra une période de surpopulation dans les années à venir. L’ONU annonce que la population mondiale devrait atteindre les 9,8 milliards en 2050 et 11,2 milliards en 2100. Si vous lisez cet article, ne vous en fait pas il y a peu de chance pour que vous viviez cette période… et tant mieux qui sait ?

Qui dit autant de monde dit nourriture, mais comment nourrir toutes ces populations qui ne cessent de croître ? Surtout quand les pays du sud ont des problèmes pour s’alimenter correctement.

Et bref, l’élevage d’insectes comestibles, qui nécessitent peu de ressources et peu d’infrastructures, sera la solution miracle pour nourrir cette bonne dizaine de milliards de personnes.